Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • Signez la péti­tion
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • SALAR­IAL 2018

    2018 est une année néga­tive pour le pou­voir d’achat dans la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point, rétab­lisse­ment du jour de carence, aug­men­ta­tion de la coti­sa­tion retraite, report du cal­en­drier PPCR, hausse de la CSG avec des modal­ités de com­pen­sa­tion dégres­sives de fait à compter de 2020..

    Nos reven­di­ca­tions
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

Le rendez-​vous salar­ial a donc bien eu lieu ce lundi 18 juin, con­for­mé­ment aux engage­ments du Gou­verne­ment de l’inscrire dans le cadre des dis­cus­sions budgé­taires 2019.

Dès la sor­tie de la réu­nion, la CFDT Fonc­tions publiques s’est exprimée pour dénon­cer des mesures qui ne sont claire­ment pas à la hau­teur de ce que les agents étaient fondés à atten­dre d’un tel rendez-​vous, surtout après une année 2018 par­ti­c­ulière­ment néga­tive pour leur pou­voir d’achat.

Le gou­verne­ment a con­firmé le gel de la valeur du point et l’absence de mesures générales pour l’année 2019.

Les seules annonces de ce jour se limitent :

  • à la con­fir­ma­tion que la mise en œuvre de PPCR repren­dra au 1er jan­vier 2019 ;
  • à la con­fir­ma­tion qu’une négo­ci­a­tion sur l’égalité pro­fes­sion­nelle entre les femmes et les hommes aura lieu à l’automne, qui portera sur une oblig­a­tion de résultat ;
  • à la con­fir­ma­tion que la GIPA (garantie indi­vidu­elle du pou­voir d’achat) sera mise en œuvre en 2018 ;
  • à l’annonce de la reval­ori­sa­tion des frais de mis­sion (y com­pris de manière plus impor­tante pour les agents en sit­u­a­tion de hand­i­cap) et des frais kilométriques ;
  • à la con­fir­ma­tion de l’ouverture du chantier de la par­tic­i­pa­tion finan­cière des employeurs à la pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire dès le bilan en cours disponible ;
  • à la reval­ori­sa­tion de 10 euros par jour épargnés sur le CET et à l’abaissement du seuil déclencheur de la monéti­sa­tion du CET, dans un pre­mier temps pour la FPE et la FPT ;
  • à un chantier spé­ci­fique aux mesures pour les agents de la FPH (CET, mesures de reval­ori­sa­tion statu­taire pour les aides-​soignantes,…) sera con­duit par la min­istre de la Santé et des Solidarités ;
  • à l’ouverture d’un nou­veau chantier sur l’accès au loge­ment inter­mé­di­aire et l’augmentation de l’aide à l’installation (action sociale) ;
  • à l’indemnité kilo­métrique vélo ren­voyée à la prochaine loi sur les mobilités.

Pour les agents qui jusqu’à présent ne béné­fi­ci­aient d’aucune prime, la mise en œuvre de l’indemnité com­pen­satrice de la hausse de la CSG a pour con­séquence l’apparition de la ligne « trans­fert primes-​points » qui annule ou amoin­drit le béné­fice de la com­pen­sa­tion. Le gou­verne­ment pren­dra les mesures de cor­rec­tion, y com­pris rétroac­tive­ment sur 2018.

La CFDT déplore que les annonces soient aussi lim­itées, loin de ce que les agents sont en droit d’attendre d’un rendez-​vous salar­ial. Elle appelle le gou­verne­ment à engager rapi­de­ment des travaux qui débouchent sur des mesures nou­velles et con­crètes à la hau­teur de la recon­nais­sance atten­due par les tra­vailleuses et tra­vailleurs de la Fonc­tion publique pour leur tra­vail et leur engage­ment pro­fes­sion­nel au ser­vice de l’ensemble de la com­mu­nauté des usagers.


Nous com­men­tons l’ensemble des dif­férentes mesures annon­cées par le Gou­verne­ment. Beau­coup ne font que con­firmer des annonces antérieures, et très peu sont con­crètes. La somme de toutes ces mesures ne fait pas une mesure générale. Trop nom­breux sont ceux qui ne béné­ficieront en 2019 d’aucune mesure nouvelle !